Accueil du blogue > BlaBlaCar et Ouibus partagerons certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives

BlaBlaCar et Ouibus partagerons certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives

Que diriez-vous si vous pouviez trouver sur une même application toutes les offres de transport partagées en un seul clic? Les grands acteurs de la mobilité en Europe ont compris que l’avenir repose sur un concept de Maas (Mobility as a service), une formule où l’usager à l’option de choisir parmi une diversité d’offre de transport sous le même toit et ce même si celles-ci peuvent sembler se faire compétition entre elles.

Connaissez-vous Blablacar?
BlaBlaCar est une plateforme communautaire payante de covoiturage proposée par la société Comuto. L'entreprise est active dans plusieurs pays d'Europe, en Russie ainsi qu'en Amérique Latine.


Qu’est-ce qu’Ouibus?
Ouibus, dessert pour l'heure 300 villes en France et dans 21 pays d'Europe. Lancé initialement sous la marque iDBus en 2012, l'activité d’autobus longue distance qui appartenait au groupe SNCF (Société nationale des chemins de fer français) dessert actuellement 300 villes en France et dans 21 pays d'Europe.

Depuis son lancement, il est rapporté que cette société a accumulé les pertes : 165 millions d'euros au total entre 2013 et 2017. Un article paru dans le média Les Échos.fr le 31 octobre 2018, (Encore 35 millions de pertes pour Ouibus en 2017) rapportait que la société avait perdu 165 millions d'euros au total entre 2013 et 2017 .

Des offres de covoiturage et d’autobus partagées sur la même plateforme
Pour plusieurs il pourra sembler surprenant qu’une société de chemin de fer ayant perdu des parts de marché au détriment du covoiturage désire confier ses opérations d’autocars à son plus proche concurrent. Mais à l’ère ou les services de mobilités doivent s’intégrer une seule et même plateforme pour avant tout satisfaire les besoins des usagers, cette stratégie est tout à fait indiquée dans l’optique ou le covoiturage est un excellent complément au transport interurbains par autocars.

Bien des circuits en région ne peuvent plus être desservie par des autobus, ayant une capacité de 50 passagers, offrant peu de flexibilité quant à l’horaire et aux détours possibles du trajet.

Ces modes de transport « lourds » sont coûteux à opérer et peu rentables lorsque le nombre de passagers n’est pas au rendez-vous. Plusieurs régions du Québec ont aussi subis des coupures de services de la part des compagnies comme Orléans Express et Intercar.

En revanche le covoiturage peut être une alternative économique pour se déplacer de façon tout aussi sécuritaire et agréable lorsque la mise en relation des conducteurs et passagers est encadré par un service comme Covoiturage.ca (Ridesharing.com), Blablacar en Europe ou Amigo Express au Québec

Stratégie d’entrée sur un nouveau marché pour les opérateurs de services de mobilité partagés
Plutôt que d’aller à contre courant et d’investir dans des campagnes publicitaire dénigrant le covoiturage (voir sur Orléans Express), bien des transporteurs interurbains par autobus auraient avantages à annoncer leurs offres de transport sur des plateformes de covoiturage tout comme prévoit le faire Ouibus en Europe.

Dans la mesure où le prix d’un billet demeure compétitif, ce qui est bien souvent le cas sur des tronçons ou le volume de passagers est au rendez-vous, les passagers auraient ainsi un accès simple et rapide à l’ensemble des services de mobilité pour répondre à leurs besoins sans avoir à naviguer entre différentes plateformes et applications.

Imaginez le combo idéal: le passager pourrait réserver une place à bord d’un autobus pour l’aller et faire le retour en covoiturage!

 

À propos du blogue

Le blogue de Covoiturage.ca vous présente des actualités et des textes éditoriaux qui touchent plusieurs thèmes variés : covoiturage, voyage, mobilité durable, style de vie et beaucoup plus!